L'Occupation allemande en Normandie

La visite démarre par un espace qui plonge les visiteurs dans les méandres d’une France occupée.

Hitler se donne pour objectif, dès l'armistice signé le 16 juin 1940, de piller la France. Il le fera avec tous les pays occupés.

Une ligne de démarcation est imposée, partageant la France en deux grandes zones, dont l’une est libre. La France doit s'acquitter d'une indemnité exorbitante quotidienne, et l'Armée française est dissoute. Les Français, traumatisés, s’apprêtent à vivre des lendemains douloureux après la démobilisation et le retour des réfugiés dans leur foyer.
Il est impossible de franchir la ligne de démarcation sans un laissez-passer - Ausweis.

L’administration de la zone occupée est placée sous commandement militaire allemand. L'ensemble compte environ 140 000 femmes et hommes allemands pour une population française de 40 millions d’individus.

Durant les premiers mois de l'Occupation, l'image du soldat courtois avec les populations civiles est largement diffusée par la propagande grâce aux photos et aux films pris par les militaires des Propaganda Kompanien, comme ici dans l'Allier, en juin 1940. 

Pourtant, rapidement, la population doit se battre pour se nourrir, tenter de vivre malgré les restrictions insoutenables et les pénuries.
Pendant plus de 5 ans, les civils ont résisté, enduré, souffert : famine, blessures, privations...

+